l'essentielle sur le diabète

L’essentiel à savoir sur les différents types de diabètes…

Le diabète est une maladie dont l’ampleur ne cesse d’augmenter de nos jours. C’est l’une des maladies du siècle. Mais malheureusement plusieurs personnes en savent moins sur cette affection. Et se posent probablement certaines questions comme : c’est quoi le diabète ? il existe combien de type de diabète ? Dans cet article vous aurez une description bien détaillée des principaux types de cette affection, bien sûr après une définition claire de cette maladie.

Qu’est–ce que le diabète ?

Le diabète est une maladie chronique qui survient lorsque le pancréas ne produit pas assez d’insuline ou encore lorsque l’organisme n’est pas capable d’utiliser efficacement l’insuline que le pancréas produit. Il en résulte alors une concentration accrue de glucose dans le sang (hyperglycémie).

De manière simple retenez qu’on distingue trois principaux types de diabètes qui sont: diabète de type1, diabète de type2 et le diabète gestationnel. On peut facilement maitriser cette maladie en adoptant de bonnes habitudes de vie.

Le diabète de type 1 

Le diabète de type 1 est un état d’hyperglycémie chronique caractérisé par une production insuffisante de l’insuline par le pancréas. Ici l’anomalie se situe au niveau du pancréas. Le pancréas n’arrive pas à produire l’insuline pour faire entrer le glucose du sang dans les cellules de l’organisme. Il en résulte alors une accumulation de glucose dans le sang responsable de la maladie.

Contrairement aux autres types de  diabètes, le diabète de type 1 n’est pas lié au mode de vie ou à l’obésité et touche préférentiellement les adolescents. D’où le nom diabète Juvénile . Ce type de diabète représente seulement 10 % des cas.

Les personnes atteintes de cette pathologie risquent de développer plus tard certaines affections comme :

  • Rétinopathie diabétique : Elle se manifeste par des troubles de la vision, la cécité 
  • Néphropathie : Elle se manifeste par une hypertension artérielle, une protéinurie  
  • Neuropathie périphérique des membres inférieurs : Elle se manifeste par une paresthésie, une faiblesse musculaire, des troubles sensitifs et une abolition des réflexes ostéotendineux.

La bonne nouvelle est que ces complications peuvent être évitées grâce à un traitement appelé insulinothérapie. Ce traitement consiste à injecter de manière régulière l’insuline que l’organisme n’arrive plus à sécréter. C’est un traitement difficile à observer. Mais malheureusement il est encore l’unique chemin à prendre pour éviter les complications redoutables de cette maladie.

Le diabète de type 2 

Le diabète de type 2 est une maladie qui résulte de l’utilisation inadéquate de l’insuline par l’organisme. Ici l’anomalie se situe au niveau des celles de l’organisme. Ce n’est pas l’insuline qui manque. Elle est bien secrétée dans le sang par le pancréas. Mais n’est pas utilisée efficacement par les cellules de l’organisme.

Le diabète de type 2 est souvent la conséquence d’un excès pondéral et de l’inactivité physique. Ce type de diabètes touche préférentiellement les personnes âgé (plus de 40 ans), d’où le nom diabète adulte. C’est le types de diabète le plus fréquent: 90% des cas .

À un stade avancé, on peut assister à une destruction des cellules productrices d’insuline . Entraînant par la suite une production insuffisante d’insuline pour les besoins de l’organisme. Le diabète de type 2 est donc le résultat de 2 phénomènes : d’abord une résistance à l’insuline, ensuite l’épuisement du pancréas.

Les personnes atteintes par cette maladie ont un risque majeur pour certaines pathologies graves. Parmi ces pathologies, on peut citer: l’infarctus du myocarde, l’hypertension artérielle, accident vasculaire cérébral et arthrite de membres inferieurs. Concernant les reins, retenez que cette maladie est la première cause de dialyse rénale en France.

La bonne nouvelle est que pour de très nombreuses personnes atteintes de diabète de type 2, tout ce qu’elles doivent faire pour rester en bonne santé est simplement d’agir sur leurs alimentation . Ces personnes peuvent réduire leurs taux de sucre dans le sang en évitant les sucres alimentaires, et n’auront probablement jamais besoin de médicaments à long terme. C’est pourquoi le nom diabète non insulinodépendant lui a été attribué.

Voici un livre qui vous présente 154 recettes méditerranéennes et exotiques pour diabétiques. CLIQUEZ ICI pour le recevoir.

Retrouvez la forme et la santé en réduisant votre diabète 
grâce à une alimentation équilibrée et variée

Le diabète gestationnel

Le diabète gestationnel est l’hyperglycémie détectée au cours de la grossesse.  Il résulte d’une résistance des cellules à l’action de l’insuline. Cette maladie est causée  par les hormones du placenta . Dans 90% des cas, cette maladie se développe au troisième trimestre de grossesse (entre 24 et 28 semaines). Et disparaît généralement après la naissance du bébé, d’où le nom diabète gestationnel. Cette anomalie du sucre sanguin n’est pas sans conséquence.

Le diabète gestationnel peut affecter aussi bien la santé de la maman que celle du bébé. Il augmente le risque d’accouchement prématuré ou de rupture prématurée de la poche des eaux . La future maman peut aussi développer une hypertension artérielle. Les femmes qui développent un diabète gestationnel sont plus susceptibles de développer un diabète de type 2 plus tard dans la vie.

Cette maladie affecte également le bébé. S’il n’est pas maîtrisé, il peut entraîner des malformations nerveuses ou cardiaques ou un excès de poids (bébé de plus de 4 kilos). Il existe également un risque d’hypoglycémie à la naissance, raison pour laquelle on alimente le bébé très vite après sa venue au monde.

1 réflexion sur “L’essentiel à savoir sur les différents types de diabètes…”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Rue des Plantes 970*90